Trouver un job : le guide complet

Trouver un job : le guide complet

Que ce soit pour une recherche de job, de stage ou d’une alternance, pas toujours facile de savoir pas quoi commencer .

Nous pourrions croire, à juste titre, que la première étape réside dans le fait de travailler le fameux CV.

Pour vous aiguiller dans la méthodologie à adopter, je vous présente aujourd’hui le guide complet pour trouver un job, c’est parti 🙂

Définir ses objectifs & le type d’entreprise qui vous attire

La première étape pour trouver un job parait la plus simple, il s’agit de définir le plus clairement possible ses objectifs.

Il va falloir ici être le plus précis possible. Quel type de poste ? Quelles missions ? Quel type d’entreprise ? Quel domaine ? Quelle équipe ? Quel environnement de travail ? Pour quand ? Sous quelles conditions ?

Il est important de noter et d’avoir en visuel cet objectif.

Mieux se connaître pour mieux se vendre

Cette deuxième étape est probablement la plus longue et la moins facile. Elle est toutefois l’une des plus importantes.

Il s’agit de travailler sur soi. Le but étant d’identifier l’ensemble des points forts de son profil ainsi que les points faibles (en phase et ciblé avec votre objectif).

Pour cela, il faudra lister toutes les compétences techniques acquises à ce jour, puis les compétences en cours d’acquisition, puis les compétences transverses. En face de ces compétences, listez des preuves justifiant cette compétence.

De même ensuite sur vos compétences comportementales. Le but étant d’aller plus loin que le fameux « je suis motivé, souriant, dynamique ».

Comme pour les compétences comportementales, justifiez-les.

Réalisez ensuite le même travail sur les faiblesses et axes d’améliorations.

Pour les justifications, appuyez-vous sur votre formation, vos expériences professionnelles, vos projets personnels.

Il est ultra important de ne pas réaliser ce travail uniquement de tête mais bel et bien de se poser sur cette partie et de l’écrire. Cela servira sur l’ensemble du process.

Auditer son image

Plus de 80% des recruteurs assurent faire une recherche Google avant de rencontrer un candidat.

Donc oui, votre présence sur le web doit être maîtrisée.

Il n’est pas question de supprimer l’ensemble des informations présentes sur vous mais uniquement de savoir précisément ce qu’une personne lambda peut voir sur vous.

Il faut donc vérifier les résultats sur Google puis le profil Facebook, Instagram, Twitter, etc…

Si certaines choses ne reflètent pas votre profil actuellement, supprimez ou modifiez les informations.

Définir son univers visuel

Avant de partir sur la mise en place de votre candidature, définissez votre charte graphique.

Celle-ci vous suivra sur l’ensemble de votre candidature (CV, lettre de motivation, profil LinkedIn, portfolio, vidéo…)

Définissez 2 à 4 codes couleurs, 2 polices d’écritures et un style graphique qui vous attire.

Mettre en place sa candidature

Tout en respectant votre charte graphique et en vous appuyant sur vos points forts, mettez en place votre candidature.

Un document sur 2 pages : CV en page 1 et lettre de motivation en page 2.

Que ce soit sur le fond comme sur la forme, proposez votre version du CV et de la lettre de motivation.

Bien que la réalisation soit de plus en plus libre, veillez à respecter quelques fondamentaux :

– Tire du CV : Poste visé ou intitulé de l’annonce (période et contrat s’il s’agit d’un stage ou d’une alternance)

– Quelques lignes de présentation : Pourquoi ce métier, ce domaine, ce poste ?

– Expériences et formations de la plus récente à la plus ancienne

– Mise en avant des compétences techniques

Pour la lettre de motivation, évitez la lettre formatée, commune et sans grand intérêt pour vous et pour le recruteur. Soyez-vous, soyez naturel.

Développer son LinkedIn & mobiliser son réseau

C’est ensuite le moment de travailler votre profil LinkedIn. Faites-en sorte que votre profil soit le plus complet, le plus pertinent et le plus professionnel possible.

Veillez à bien ajouter :

               – Image de couverture (en respectant votre charte graphique) et photo de profil

               – Un titre accrocheur et descriptif (précisez votre objectif à ce jour)

               – Le résumé : pourquoi travaillez-vous dans ce domaine ? votre parcours ? vos forces ? votre proposition ?

               – Vos expériences et formations

               – Le contenu multimédia (rubrique notre sélection)

               – Les compétences

Vous avez la possibilité de vous faire recommander par vos anciens responsables, collègues, etc…

Elles seront visibles en bas de votre profil et permettent de « certifier » et crédibiliser un maximum votre profil et parcours.

Une fois le profil LinkedIn complet et optimisé, l’objectif est de développer un maximum son réseau. Cela ne veut pas dire ajouter n’importe qui et n’importe comment. Dans un premier temps, ajoutez le « premier cercle », c’est-à-dire vos connaissances, votre réseau proche, les personnes que vous connaissez. Puis ajoutez le « second cercle », en l’occurrence des personnes de votre secteur d’activité, des confrères, des prospects potentiels, des profils inspirants.

Ajoutez systématiquement une note pour personnaliser vos invitations !

Enfin n’oubliez pas que LinkedIn est avant tout un réseau social. Et comme tous les réseaux sociaux, cela demande d’être un minimum actif sur la plateforme.

D’une part en interagissant un maximum sur le contenu de votre réseau (commentaire, like, partage) mais également en proposant un contenu utile et pertinent à votre réseau (Curation de contenu, article personnel…)

Vous l’avez compris, LinkedIn est un indispensable pour trouver un job.

Mettre en place des outils différenciants : CV Vidéo et/ou portfolio

Pour trouver un job, quoi de mieux pour se différencier et marquer des points que de travailler un CV Vidéo et/ou un portfolio

Le CV Vidéo permettra à coût sûr de vous démarquer dans l’envoi de vos candidatures et/ou sur les réseaux comme LinkedIn. Son efficacité, si l’outil est maîtrisé n’est plus à prouver.

Le portfolio quant à lieu, va vous permettre de détailler une maximum vos plus beaux projets, vos plus belles missions pour compléter votre CV et permettre au recruteur d’apprécier à sa juste valeur la qualité de votre profil.

Ces deux outils devront bien évidemment respecter votre charte graphique pour une cohérence visuelle.

Préparer son pitch de présentation

le pitch de présentation face à un recruteur est l’une des étapes essentielles. La fameuse question « présentez-vous » revient dans quasiment chaque recrutement. C’est la première impression que vous donnez, il faut donc la soigner et la préparer minutieusement.

Cette présentation ne devra pas excéder 90 secondes et devra permettre de comprendre votre parcours et profil dans sa globalité, vous pouvez suivre cette trame :

– Introduction : Présentation générale + pourquoi vous travailler dans ce domaine ? Appuyez sur ce qui vous plaît au quotidien.

– Résumez vos expériences : Synthétique, donner les compétences techniques acquises lors de ces expériences

– Votre personnalité : Ciblez les compétences comportementales nécessaires pour ce poste et appuyez sur vos forces.

– Vos passions, vos engagements : Expliquez en quelques mots ce que vous aimez dans la vie et ce que vous faites en dehors du boulot.

– Conclusion : Expliquez que vous avez terminé votre présentation et sollicitez une question.

Cibler un maximum ses candidatures

Par-là, j’entends ne pas se contenter d’envoyer sa candidature sur l’adresse générique de l’entreprise, un peu à l’aveugle avec une approche non personnalisée.

Avant de postuler, renseignez-vous sur l’entreprise, assurez-vous que celle-ci correspondre réellement à vos critères. Puis cibler la bonne personne à approcher. Pour cela, utilisez LinkedIN, le site web de l’entreprise ou des outils comme Hunter.

Personnaliser le premier contact

La première impression est primordiale. Pour se donner les chances de taper dans l’œil du recruteur, soyez-vous, soyez direct et soyez pro actif.

Cela passe par un mail de candidature (ou une approche LinkedIn) atypique ou vous exposez concrètement en quoi l’entreprise vous intéresse et en quoi vous allez intéresser l’entreprise.

Appuyez-vous sur le travail effectué sur votre profil.

Enfin proposez concrètement une rencontre. J’ai souvent des personnes me disant que cette démarche et trop osée ou trop directe, et pourtant. Si vous candidatez, c’est bien pour obtenir un entretien (il s’agit d’ailleurs du seul objectif de celle-ci), alors proposez-lui… avec finesse bien évidemment.

Mettre en place un tableau de suivi

L’étape la plus importante pour une stratégie de recherche d’emploi parfaite. Mettez en place un tableau de bord vous permettant de tracer vos candidatures. Vous pouvez y noter l’entreprise, le contact, l’adresse mail, la date d’envoi, la date de relance prévue et le retour.

Ce tableau de bord est à mettre à jour à chaque candidature et vous permettra de ne pas vous y perdre et surtout de suivre parfaitement vos candidatures.

Relancer et être proactif

Une semaine maximum. C’est le délai dans lequel vous devez relancer le recruteur si celui-ci n’est pas revenu vers vous. Pas de barrière, ne vous dites pas que vous dérangez le recruteur ou que vous avez peur de le déranger.

Un recruteur ne pourra jamais vous reprocher de vouloir un retour sur votre candidature.

Cela montre votre investissement, votre organisation dans votre recherche d’emploi et votre proactivité.

Ne pas d’éparpiller

Pour un trouver un job soyez organisé et ne partez pas dans tous les sens. Dans un premier temps, ciblez le Top 10 des entreprises/annonces qui vous font « rêvez ». Passez le temps nécessaire pour avoir une candidature parfaite, adressée à la bonne personne et faites-en sorte d’avoir un retour coûte que coûte. Une fois ces 10 candidatures clôturées, passez à 10 autres candidatures, et ainsi de suite.

Préparer son entretien de recrutement

Pour ne pas anéantir le travail accompli et pour se donner les chances de le gérer au mieux, la préparation de l’entretien d’embauche est l’étape la plus importante. Voici quelques pistes :

               – Se renseigner sur l’entreprise

               – Se renseigner sur le recruteur

               – Analyser les missions

               – Maîtriser à la perfection son pitch de présentation

               – Préparer les réponses aux questions génériques

               – Anticiper les questions pièges

               – Lister l’ensemble de ses questions

               – Choisir minutieusement sa tenue

Persévérer et ne rien lâcher

Enfin, dites-vous bien que trouver un job peut prendre du temps, qu’il faudra probablement passer par quelques refus et quelques portes avant d’aboutir dans votre démarche. Croyez en vous, ne lâcher rien 🙂