Question en entretien : « Pourquoi vous et pas un autre ? »

Question en entretien : « Pourquoi vous et pas un autre ? »

La fameuse question « Pourquoi vous et pas un autre ? », est un grand classique de l’entretien de recrutement. Qualifiée de « question piège », elle déstabilise souvent les candidats. Voyons dans cet article les erreurs à éviter et les solutions pour bien y répondre et marquer des points, c’est parti !

« Pourquoi vous et pas un autre ? » Pourquoi cette question est posée ?

Cette question arrive généralement en seconde partie de l’entretien de recrutement. Une fois les premiers points validés par le recruteur (compétences techniques, expériences, etc..), celui-ci va chercher à analyser votre « savoir-être ».

Pour cela, différentes questions peuvent être posées et c’est là qu’arrive la fameuse question « pourquoi vous et pas un autre ».

Le recruteur cherche donc à voir comment vous allez vous positionner sur cette question, pour y déceler votre niveau d’assurance (trop en confiance ou pas assez), votre niveau de motivation pour rejoindre l’entreprise, obtenir un détail sur votre profil pouvant faire la différence. 

Les erreurs à ne pas commettre à la question « pourquoi vous et pas un autre ? » :

Se comparer aux autres candidats

Même si cette question sous-entend de le faire, il ne faudra absolument pas se comparer aux autres candidats. Évitez donc les « Parce que je suis meilleur que les autres » (montrant une sur-confiance ou un égo disproportionné) ou les « je sais que vous aurez des candidats meilleurs que moi mais je suis motivé » (montrant un manque de confiance et de personnalité)

Apporter une réponse générique sans concret

Expliquer simplement au recruteur que vous êtes « motivé, souriant, dynamique » ne permettra pas de vous démarquer, ni de marquer des points. Inutile donc d’opter pour une redite d’un point déjà évoqué en amont ou d’apporter une réponse « banale ».

Opter pour le « pourquoi pas ? »

En optant pour cette réponse, vous montrez un manque d’argumentation, de motivation et de conviction sur votre capacité à pouvoir obtenir ce poste.

Les solutions pour bien répondre à la question « pourquoi vous et pas un autre ? » :

Il faudra bien évidemment préparer cette question en amont pour ne pas improviser face au recruteur et prendre le risque de se retrouver sans réponse. Plusieurs axes sont possibles :

Amener une nouveauté pour surprendre le recruteur 

Il peut s’agir d’une compétence transverse n’apparaissant pas sur votre CV, d’un atout propre à votre profil, non-exigé par le recruteur mais pouvant apporter une plus-value sur votre futur poste et donc vous différencier des autres candidats (maitrise d’un logiciel, compétence linguistique, réseau professionnel mobilisable, etc…).

Il faudra donc faire en sorte d’identifier ce point différenciant avant l’entretien, s’assurer que celui-ci sera un atout pour l’entreprise et le poste. Vous devrez garder cette information sous le coude et ne pas en parler en amont.

Exemple pour un poste d’assistant de direction dans une petite entreprise : « Vous ne le voyez pas sur mon CV, mais j’ai eu l’occasion d’accompagner un ami dans le lancement de son entreprise l’année dernière. J’ai pu développer des compétences en communication et en digital. Je sais réaliser des flyers, plaquettes, infographies mais aussi tourner et monter des vidéos, créer du contenu pour les réseaux sociaux. Des compétences complémentaires importantes pour votre entreprise. Je pourrai ainsi ponctuellement prendre en charge ces différentes missions, vous éviter d’externaliser, vous faire gagner du temps et de l’argent. »

Appuyer sur les soft skills

Si vous ne possédez pas un axe différenciant ou une compétence transverse, il va falloir appuyer sur vos compétences comportementales, en argumentant avec un exemple concret. Vous pouvez commencer par rappeler que vous correspondez en tous points à ce poste (sans faire de redite avec votre CV) puis faire un zoom sur une mission concrète (en entreprise, dans une association, à titre personnel).

« Notre entretien montre que j’ai l’ensemble des compétences à ce jour pour ce poste. Je suis convaincu d’avoir les capacités requises pour remplir cette mission. J’ai bien compris que l’esprit d’équipe et la cohésion de groupe sont des points importants pour vous. En dehors du travail, je pratique le badminton en club et je joue au football avec des personnes très différentes. Ces sports me permettent d’avoir des capacités à travailler en équipe, à se souder avec les personnes pour atteindre les objectifs et à communiquer bien plus efficacement. »

La réponse la plus « osée » :  

« Si vous me recevez aujourd’hui en entretien, c’est que mon profil vous intéresse. Si je suis présent devant vous, c’est que le poste m’intéresse, votre entreprise m’attire. Notre échange me donne la conviction qu’il s’agit de la meilleure opportunité pour moi, je suis convaincu de répondre à vos attentes et de vous donner satisfaction afin d’avancer d’ensemble sur le long terme, ensuite bien-sûr ce sera à vous de prendre la meilleure décision »

Cette réponse vous permettra de montrer votre confiance et votre niveau d’assurance sans toutefois tomber dans l’excès, en démontrant votre conviction que ce poste est réellement fait pour vous.

Il est donc très important de préparer en amont cette question, de choisir l’axe sur lequel vous êtes le plus à l’aise, le tout en faisant en sorte d’apporter une réponse personnelle, constructive et pertinente.